Les Vampires


le Jeu 5 Juil - 19:30
En l'an 754, une branche du Conseil de la magie se mit à mener des expériences sur un jeune garçon originaire des montagnes au Sud du royaume. Ce jeune homme avait une apparence étrange, des yeux jaunes dotés de pupilles verticales et une dentition de prédateur dont se distinguait deux longues canines, et avait été capturé alors qu'il perpétuait un carnage dans une cité, comme possédé par un instinct bestial. Mais ce qui le rendait remarquable aux yeux des savants du Conseil était ses capacités physiques surdéveloppées ainsi qu'un potentiel magique écrasant, bridés cependant par une tumeur implacable. Les savants tentèrent ainsi pendant des années de créer un élixir conférant les capacités du garçon à l'exception de sa maladie, afin de permettre au royaume de créer une armée de surhommes d'élite. Leurs recherches furent menées sur de nombreux cobayes humains qu'ils renforcèrent physiquement et magiquement, mais chacun d'entre eux portait la maladie. Puis un jour de l'an 766, tous les cobayes se soulevèrent, ne pouvant plus tenir les expériences inhumaines auxquelles ils étaient soumis et s'échappèrent après avoir ravagé le site de recherches. Les savants réalisèrent qu'ils venaient de créer une nouvelle race, mais également un terrible fléau à présent lâché dans la nature : les vampires.

Voilà pour leurs origines. Les vampires sont en réalité des êtres mi-humains mi-démons (à ne pas confondre avec les Néo-démons) dont l'organisme est surchargé en particules d'aethernanos (celles à l'origine de la magie) : leurs organes, leurs muscles ont assimilés la majorité de ces particules, leur conférant des capacités physiques surhumaines (force, vitesse, robustesse, etc...), des sens de l'ouïe et de la vision nocturne plus développés et déverrouillant même tout en amplifiant leur potentiel magique. Cependant leur corps est tellement saturé en aethernanos qu'ils ne peuvent tout absorber de façon "propre", et les particules restantes s'agglutinent en une tumeur anti-aethernanos incurable qui grignote en permanence leur réserve magique. Et lorsque le vampire n'a plus de magie à sa disposition la tumeur s'attaque alors aux aethernanos assimilés par le corps, provoquant une douleur indescriptible et tuant le vampire si elle dure trop longtemps...

Mais il existe un moyen pour eux de se ravitailler facilement en magie et ainsi éviter et/ou traverser ces crises : il suffit de se servir dans la source de magie la plus facilement assimilable par leur organisme, le sang d'autres mages (ou de toute créature possédant de la magie en elle) ! En effet, les vampires ont développé un nouvel instinct se manifestant lors de ces crises de manque qui leur fait perdre le contrôle de leurs actes peu après la manifestation de la douleur afin de leur faire frénétiquement massacrer tous les humains sur leur passage pour s'abreuver de leur sang, ne reprenant leurs esprits que lorsqu'il se sont nourris du sang d'un mage. C'est cette instabilité qui rend les vampires si dangereux, la perte de contrôle étant INÉVITABLE lors d'une crise à moins de se ravitailler immédiatement et la frénésie pouvant pousser les vampires à massacrer quiconque, même leurs êtres les plus chers sans la moindre hésitation. De plus, leurs capacités développées les rendent difficilement arrêtables. Les vampires doivent donc régulièrement se nourrir de sang de mage pour garder leur stabilité et survivre, en plus de s'alimenter comme tout être humain.

Cependant les pouvoirs des vampires ne sont pas tous identiques : en effet ils n'ont pas tous les capacités listées plus haut dans des proportions égales ou à la même échelle, certains ont une force exceptionnelle mais un potentiel magique au ras des pâquerettes et inversement, certains ont plutôt des sens développés comparé au reste, ou encore la vitesse... Sans compter que si devenir vampire réveille votre potentiel magique cela n'affecte pas votre affinité ou votre incompatibilité avec certains types de magie. Certains vampires développent même une capacité d'auto-régénération, mais cette capacité est rare et les vampires la possédant sont plus instables que la moyenne (par "instables" j'entends que leurs crises de manque sont plus violentes et/ou fréquentes).

De même, concernant l'apparence il existe deux catégories de vampires bien que tous les membres de cette race partagent certains traits : une peau pâle, des oreilles pointues et une dentition acérée. Nous avons donc :

  -Des vampires de silhouette humanoïde mais à l'apparence monstrueuse, comme par exemple les Nosferatus qui sont des hybrides d'humains et de chauve-souris, ou encore les Vollmonds, des colosses pâles incroyablement musclés dont la force augmente au fur et à mesure que la nuit approche, possédant non seulement une puissante mâchoire prognathe mais également 4 bouches sur chacun de leur bras renfermant des tentacules de chair qu'ils plantent dans le corps de leurs victimes pour y injecter leur sang afin de perpétuer leur race (mais nous y reviendrons). Ces deux espèces sont les plus communes parmi les vampires. Ce type de vampire a tendance à avoir des capacités physiques et des sens très développés mais au détriment de la magie, et est également sujet aux crises les plus violentes : une répétition de ces dernières à long terme finit par effacer toute trace d'humanité chez eux, les réduisant à l'état de bêtes sauvages. Les Vollmonds et les Nosferatus sont cependant des exemples, rien ne vous empêche de donner une apparence différente à votre personnage, la seule contrainte étant de respecter les critères généraux et de garder une silhouette humanoïde.

  -Des vampires à l'apparence humaine (à l'exception des critères retrouvés chez tous les vampires), qui sont plus équilibrés que la catégorie précédente, ayant des capacités physiques moindres mais une magie plus développée, bien qu'ils restent dans ces deux domaines supérieurs au commun des mortels. Leurs crises sont moins violentes et ils peuvent parfaitement passer pour des humains, mais cela ne les rend pas moins dangereux, en particulier si l'un d'entre eux décide d'utiliser cet atout pour se nourrir impunément...

Enfin dernier détail, la tumeur des vampires réduit également leur espérance de vie qui avoisine les 60 ans.

Si toi, brave Wolien qui lit ce message, est tenté de faire de ton personnage un vampire, tu as 3 explications de base à ta condition :

  1) Tu étais un des premiers cobayes humains du Conseil pendant les expériences de 754 à 766 et tu as été transformé par un de leur élixir à base du sang du vampire originel (le jeune garçon de l'intro), ou tu as bu un tel élixir plus tard donné par un de ces chercheur ou quelqu'un qui s'est basé sur leurs recherches (sachant certaines de ces potions ont des vertus curatives, ce qui n'empêchera cependant pas ta transformation). Incarner le rôle du vampire originel n'est cependant pas possible, il a été tué en 791 par un agent du Conseil déserteur...

  2) Tu es né de l'union plus ou moins harmonieuse entre un(e) vampire et un(e) humain(e) ou de deux vampires. Dans ce cas tu naitras avec les mêmes capacités et affinités avec la magie que ton parent vampire (celui que tu veux si tu es né de deux vampires).

  3) Tu étais un humain à qui on a transfusé du sang de vampire (ou un Vollmond t'a injecté son sang avec ses tentacules comme évoqué plus tôt), implanté des organes de vampires, ou tu t'es fait mâchouiller par un vampire qui avait les crocs recouverts de son propre sang, ce qui t'a transformé en vampire à ton tour.

  *Je me dois cependant d'insister sur la nature incontrôlable des crises et celle incurable de la tumeur : tu peux retarder la perte de contrôle lors d'une crise mais c'est IMPOSSIBLE d'y résister indéfiniment sans te nourrir, tu peux cependant avoir une magie qui te permette de te recharger plus facilement en magie et ainsi les éviter plus facilement, mais la menace ne disparaîtra jamais complètement. Idem pour la tumeur, si tu veux en guérir il va falloir fournir une explication très solide, tu ne pourras jamais en guérir par des moyens classiques, cela nécessiterait une opération extrêmement risquée impliquant de la magie pouvant facilement te coûter la vie ou un remède légendaire unique au monde. Quoi qu'il en soit essaie cependant de ne pas abuser sur ce point-là, la tumeur est le fardeau naturel des vampire et la face sombre de leur condition, si tu l'enlèves dès le départ à ton perso c'est juste un surhomme, ce qui en plus d'être un peu trop facile enlève l'identité de sa race, et jouer un vampire plutôt qu'une autre race n'a plus aucun sens...

Autre précision concernant les traits caractéristiques des vampires (peau pâle/yeux rouges/oreilles pointues), selon l'origine du perso choisie ils peuvent être altérés : en effet un humain devenant vampire à cause des expériences du Conseil, d'un élixir ou d'une transfusion de sang de vampire (soit les première et troisième options) il obtiendra ces traits sur le coup, quelque soit son apparence d'origine. Cependant, un enfant né de parents vampires pourra avoir des traits moins marqués, et ces derniers se dilueront ainsi dans la lignée (bien évidemment si les deux parents sont des vampires à chaque fois la "dilution" sera plus lente). Les descendants lointains d'un vampire seront donc pratiquement identiques aux humains, cependant les aspects positifs (capacités plus développées, etc...) se dilueront également, de plus la tumeur demeurera elle éternellement au sein de la famille, quelque soit le degré d'éloignement avec les ancêtres vampires.

En résumé, les vampires sont donc des créatures d'origines humaines aussi bien bénies que maudites par leur condition, plus puissantes que le commun des mortels mais souvent contraintes de vivre une vie marginale voire de bête traquée ou de tyran sanguinaire, leurs crises meurtrières posant un solide obstacle à une vie paisible et sans histoires...
avatar
Messages : 93
Jewels : 840
Date d'inscription : 14/09/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/100  (0/100)
Orientation: Affaire à suivre...
Magie: Take over Nocturne Soul
Oracion Seis B