Soul rebellion [PV. Uzu]


le Ven 10 Aoû - 2:01
Soul rebellion
Bayer se demandait bien ce qu’il faisait là, à la lisière de la forêt bordant le château d’Oracion Seis. Une idée d’Andromeda ça encore. Cet esprit céleste se prenait décidément pour son coach de vie. Mais Bayer ne pouvait pas lui en vouloir. Il était après tout le seul à l’avoir accompagné depuis le départ, dans les moments de joie comme dans les moments de détresse. Inutile de dire que la ferveur qu’il avait eu à faire regagner à Bayer son ambition après sa période de prostitution avait été d’une importance capitale. Sans lui, le blondinet serait encore en train de traîner de lit en lit, errant en cherchant les limites de son propre corps et de sa propre morale.

Devant lui se trouvait donc Sagitta, cet esprit en forme d’épée totalement inexpressif. Selon Andromeda, tous les esprits étaient dotés de conscience et de sentiments. Cependant, depuis maintenant plusieurs mois que Bayer possédait l’esprit de la Flèche, il n’avait jamais ressenti quelque chose se dégager de cet objet. Mais l’esprit androgyne avait été clair : Sagitta était celui qui donnait le plus de potentiel offensif à Bayer, lui permettant de se battre par lui-même en invoquant des épées. S’il voulait progresser, il fallait qu’il noue un lien puissant avec l’arme.

Mais la nouvelle recrue d’Oracion Seis se sentait drôlement idiot à faire la causette avec une épée en lévitation, totalement inerte. Il n’avait jamais eu à faire ça avec les autres clefs d’argent. Andromeda avait directement été très amical et avenant, lui prodiguant de précieux conseils. Ursanor ne parlait pas, mais avait toujours été très affectueux, se comportant comme une petite peluche câline. Et Draco… Bon, pour lui, s’était différent. Le dragon de l’orage ne s’entendait avec personne, même dans le monde des esprits. Mais au moins, Bayer n’avait-il jamais eu à nouer de relation avec lui.

Au bout d’un moment, et devant sa propre impuissance, le Constellationniste se résigna. Andromeda s’était certainement foutu de lui. Aucune vie n’était présente dans cet objet. Et qu’on se moque de lui, ça, Bayer ne supportait pas. Son regard vrilla, la lueur rouge de sang s’activant dans ses yeux. Contrôlant tout juste sa colère, qui provenait grandement de frustration, il s’avança vers son esprit.

« Écoute ! Tu ne veux pas me parler ? Pas de problème ! Sois-moi au moins utile. J’ai envie de tester tes capacités maximales. Et de suite ! »

La voix de Bayer était glacée. Peu étaient les gens qui auraient pu résister à cet ordre. D’ailleurs, la lame disparue pour venir se greffer dans le dos de son maître. Une sensation de chaleur envahit le jeune homme tandis qu’il sentait la puissance de l’esprit stellaire le posséder. Sagitta était remarquable. Inutile en combat seul, il pouvait fusionner avec un organisme pour lui octroyer la capacité de matérialiser des épées de nulle part. Mais ne connaissant pas bien les limites de son potentiel, Bayer n’avait jamais pu le tester en combat réel. Tandis qu’une étrange énergie commençait à s’immiscer jusque ses mains, un mot vint se graver dans son esprit. Sans trop savoir pourquoi, le garçon eut l’impression que c’était l’épée qui lui murmurait directement dans la tête.

« Ascent ! »

Aussitôt le mot prononcé, une dizaine de portails dorés s’ouvrirent dans le vide derrière le garçon, libérant tout autant d’épées. Celles-ci furent propulsées à toute vitesse dans les arbres devant elles, certaines entaillant sévèrement les troncs qui n’avaient rien demandé. Surpris par une telle vitesse d’exécution, Bayer resta un moment pantois avant de réitérer l’expérience. Et, après plus d’une demi-heure d’effort, il se permit une pause, renvoyant son esprit dans le monde duquel il venait.

« Un mot...»

Le garçon venait de murmurer pour lui-même. Il en était sûr maintenant, l’esprit lui avait glissé le nom du sort directement dans son esprit. Comme s’il attendait cet ordre pour lancer l’assaut. Bayer s’y prenait peut-être mal depuis le début. Sagitta était un esprit de symbiose. Aussi, sûrement, lui fallait-il être dans cet état pour réussir à communiquer avec son interlocuteur ? La piste était à creuser, mais pas aujourd’hui.

Alors qu’il était assis sur un rocher, grignotant un sandwich au jambon beurre, il sentit une présence autour de lui. Quelqu’un de bien plus puissant que lui. Quelqu’un qui, sans crier gare, aurait pu le mettre hors-jeu avant même que le garçon ne puisse riposter. Un sentiment de panique passa dans ses yeux, mais celui-ci se mua bien vite en position de sûreté. Il ne se laissait jamais déstabilisé. Qui qu’était cette personne, elle n’impressionnerait pas le jeune garçon.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 16
Jewels : 35
Date d'inscription : 07/08/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis C

le Dim 12 Aoû - 15:10
Il y avait des jours avec et des jours sans pour l'ancien professeur, il avait enchainé les grosses missions, les gros combats récemment et il n'avait qu'unue seule envie: y retourner. Mais sa petite sœur n'avait pas été du même avis et elle avait ralée sur le fait qu'il n'était plus assez présent à la guilde ou qu’il finissait dans des états pas possible...Ce qui n'était pas faux, son combat contre Balthazar l'avait réellement mit à mal par exemple, ainsi il tachait de profiter un maximum de ces vacances forcées, d'ailleurs il ne portait pas comme à son habitude ses grosses tenues nobles avec son shinai dans son dos, non, il était juste en débardeur noir et avec un bermuda bleu foncé, à la voir comme ça on peinerait sans mal à croire qu'il s'agissait là du mage le plus puissant d'Oracion, on pourrait même le confondre avec un voyageur.

Cependant rester au QG n'allait pas dire qu'il allait être statique, il devait tout de même entretenir sa forme et son corps pour ne pas rouiller. D'ailleurs récemment quelques nouveaux éléments avaient rejoins la guilde bien qu'il n'avait pas put, à son grand damn, tester lui même le niveau de ces recrues, bien qu'il allait surement bientôt organiser une énorme session d'entrainement pour l'intégralité des mages de la guilde, comprenant parcours et combat, auquel personne ne pourrait échapper, même pas Aurora, car il avait put voir que certains membres de la guilde manquaient encore un peu d'endurance et de force pour être considéré comme "bon", qui sait peut être que ça leur ferait sortir les doigts du cul?

Alors qu'il était mentalement en train de mettre au poing un entrainement qui pousserait à l'utilisation de chaque muscle et de chaque petite partie d cerveau, il vit quelqu'un en temps de manger...Il lui disait quelque chose, de mémoire il était l'une des nouvelles recrues, Bayer? Ouai, ça devait être ça, le jeune homme put d'ailleurs observer des troncs qui avaient prit assez cher, sans doute le signe d'un entrainement, bien! Il n'avait put en tête quel type de mage il était en revanche:

-Vous êtes Bayer, une nouvelle recrue de la guilde si ma mémoire est correcte?
avatar
Messages : 471
Jewels : 0
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis S

le Dim 12 Aoû - 18:27
Soul rebellion
Uzu Ryuji. Un homme à la prestance inégalée au sein de la guilde. Un homme dont la réputation n’était plus à faire et qui se classait, de plus, comme l’un des piliers de la guilde. Bayer ne l’avait pas encore rencontré depuis son intégration chez Oracion Seis, mais il lui tardait de pouvoir mesurer par lui-même l’étendue de son immense puissance. Pourtant, maintenant qu’il se trouvait à proximité, le Constellationniste se sentait pareil à un rongeur face à une bête affamée. Il ne se soumettrait jamais, ça s’était sûr, mais son être tout entier, à cet instant, lui criait de s’enfuir, de s’éloigner de cet homme qui s’approchait de lui. Bayer ne ressentait aucune hostilité sur le moment, mais il avait conscience que les meilleurs assassins étaient en capacité de dissimuler toute envie de meurtre afin de surprendre au mieux leur cible et de frapper à un moment précis.

Une phrase. Cet homme n’en prononça qu’une seule, en se présentant et en demandant au jeune homme s’il était bien la nouvelle recrue de la guilde. Les nouvelles allaient décidément vite chez Oracion Seis. Se sentant soudainement ridicule, Bayer se rappela qu’il avait dépensé une bonne partie de sa magie dans son entraînement. De toute façon, même s’il était en totale possession de ses capacités, il était certain de ne pas pouvoir tenir la route face à un adversaire comme Uzu. L’écart de puissance était comme la différence entre une goutte d’eau et l’étendue de l’océan.

Enchanté Monsieur Ryuji. Effectivement, je suis bien le dénommé Bayer, héritier de la famille Hebelius.

Toujours à son habitude, Bayer avait l’art et la manière d’avoir une conversation distinguée, peu importe qui était son interlocuteur. Il se targuait d’ailleurs d’être en capacité de discuter aussi bien avec le roi de Fiore qu’avec le poissonnier du coin. Un atout non-négligeable pour un assassin qui plus est. Cependant, face à un mage si puissant, il savait devoir encore plus peser chacun de ses mots s’il ne voulait pas finir en charpie. Une erreur de sa part et il ne pourrait pas anticiper les réactions de la personne à qui il faisait face.

C’est la première fois que nous nous croisons si je ne me montre pas ? Excusez mon piètre accoutrement, je sors tout juste d’une séance d’entraînement. Je crois d’ailleurs avoir un peu malmené le paysage autour de moi.

Du coin de l’œil, il désigna les arbres aux troncs abîmés. Et en effet, il avait ses vêtements à moitié en lambaux, de même que son corps était luisant de transpiration et de crasse. Ses cheveux, habituellement bien coiffés, étaient à en bataille sur son crâne, s’entremêlant sans vergogne. Le garçon se hâta de finir son sandwich tout en se levant pour se retrouver debout face à Uzu. Il n’en menait pas large, mais ne voulait pas non plus passer pour un faible alors que son but était de s’imposer dans cette guilde de mages noirs. Ceux qui courbaient l’échine, dans ce milieu, finissaient bien souvent à paver la voie sombre de leurs anciens camarades.

Que vaut votre présence en ce lieu ? Vous aviez en prévision de vous entraîner vous aussi ? Ou simplement l’envie de faire une balade champêtre avec ce si beau temps ?

Peut-être un peu impétueux de s’occuper ainsi de ses affaires, mais il fallait bien faire la conversation. Et si Bayer était certains de ne pas pouvoir remporter un quelconque affrontement à base de magie, peut-être pourrait-il simplement détourner l’enjeu de l’homme en abordant avec lui des sujets divers et variée histoire de l’occuper un temps. Et ainsi peut-être éviter un combat. M’enfin, ça, c’était loin d’être gagné.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 16
Jewels : 35
Date d'inscription : 07/08/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis C

le Dim 12 Aoû - 19:19
Uzu put ainsi constater que la nouvelle recrue disposait d'une certaine noblesse et d'un certain art de l’éloquence qui n'était pas du tout pour lui déplaire, enfin quelqu'un avec un langage qui était fort plaisant. Il sentait une légère tension de la part de ce dernier, surement devait-il être sur ses gardes, bien que l'ex instructeur ne savait pas pourquoi, se méfiait-il de lui? Possible. Lorsque le blond s'excusa pour sa tenue, il en fit de même:

-Nul besoin de vous excuser de votre tenue mon cher, je suis moi même ans une tenue légèrement débraillée suite à une situation plus vacancières, et il faut avouer que, par cette chaleur, les tenues plus imposantes et distinguées ont souvent tendance à tenir trop chaud pour les rendre intéressantes, dans de pareilles situations je préfère mille soit le confort et la simplicité de tenues banales que la prestance de tenues plus nobles. Il ne m'est pas non plus déplaisant de voir un confrère s'entrainer de façon assidue, certains membres de la guilde devraient bien prendre exemple.

L'homme finit son sandwich pendant son discours, interrogeant le mage de rang S qui prit ceci comme une invitation: "en prévision de vous entrainer", oui il en fallait très peu pour l'homme à la chevelure verdâtre pour pousser au combat. Quoi? Lui en manque? Complètement, il estimait que Bayer devait être un peu fatigué, de plus à ce qu'il pouvait voir des impacts des arbres ce n'était pas quelqu'un de surpuissant non plus, peut être pourrait-il lui donner quelques conseils:

-Je faisais juste là un petit exercice de maintient, pour éviter que je ne rouille à ne rien faire mais vous me semblez être une bonne alternative, seriez vous disposé à me montrer les résultats de votre entrainement? Puisque vous me semblez un peu fatigué, je m'engage à ne pas user de magie, de retenir mes coups et à ne pas appeler mon shinai.

Comme si le deal était acquis, le jeune homme recula de quelques pas, sans se mettre en garde cependant: il allait jauger son adversaire à travers ce premier coup.
avatar
Messages : 471
Jewels : 0
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis S

le Dim 12 Aoû - 23:56
Soul rebellion
Bayer s’en doutait un peu par sa manière de se tenir, mais il eut la confirmation lorsque son interlocuteur se mit à parler. Oui, il appartenait bien à la noblesse, vu la manière qu’il avait de tenir la conversation. Ou alors c’était un sacré bon imitateur des mimiques des bourges, mais cela le Constellationniste en doutait. Aussi comprit-il bien vite que tenir le crachoir à Uzu ne le mènerait pas loin, si ce n’est à l’absolu qu’il souhaitait éviter.
Et ce qui devait arriver arriva lorsque celui qui lui faisait face lui proposa de s’entraîner avec lui. Il posa d’ailleurs lui-même ses contraintes, refusant d’user de sa magie, promettant de ne pas y aller à fond et de ne pas faire appel à son «Shinai». L’héritier des Hebelius ne comprit pas la fin de sa tirade et ne voyait pas ce qu’il voulait dire, mais il eut l’impression que c’était bon signe pour lui. Quoiqu’il en soit, même en se retenant et n’utilisant que le corps-à-corps, Uzu était tout de même immensément trop fort pour son niveau. S’il le touchait rien qu’une fois, Bayer s’estimerait heureux.

Son cerveau se mit à carburer tandis que son adversaire se mettait déjà en place en reculant de quelques pas. Cependant, il ne semblait pas aborder une posture défensive, comme s’il ne prenait pas le Constellationniste au sérieux. Bien, cela voulait dire qu’en usant d’un maximum de puissance dès sa première attaque, Bayer pouvait espérer le surprendre et peut-être le blesser. C’était loin d’être gagné mais peut-être faisable. Encore faillait-il décider quelle clef utiliser. Enfin, ça, Bayer n’eut pas trop à se questionner. Andromeda serait inutile face à ce jeune éphèbe, lui qui refusait de se battre quand l’adversaire était trop charmant. Ursanor ne servait à rien en combat. Et enfin Sagitta était épuisé par l’entraînement d’il y a peu. Il ne lui restait donc que Draco, l’esprit le plus imprévisible de tous. L’incarnation même de l’orage, son aspect le plus violent d’ailleurs. Mais Bayer se résigna à faire appel à lui. Tendant la clef d’argent qu’il venait de décrocher de sa ceinture, il concentra sa magie afin de se connecter au monde des Esprits.

Ouvre-toi, porte de la Constellation du Dragon. Viens à moi, Draco !

L’esprit se matérialisa dans un bruit tonitruant. Le ciel paru soudain s’assombrir tandis que le dragon-humanoïde prenait forme, pointant son regard de fou sur tout autour de lui. Bayer devait reconnaître qu’il avait un peu peur de cet esprit totalement instable, qui pouvait s’en prendre aussi bien à lui qu’à ses adversaires. L’indomptable esprit se tourna vers son maître. Enfin, Bayer n’était pas sûr qu’il l’avait un jour considéré ainsi. Il ouvra la gueule, mais ce fut seulement le bruit de l’éclair qui s’en échappa. Un bruit assourdissant, qui marqua le début de l’affrontement pour le Constellationniste.

J’ai besoin de toi Draco. Cet homme, c’est un adversaire puissant. Sûrement plus que toi-même. Aide-moi à le vaincre s’il te plaît.

Toucher l’esprit dans son égo était une parfaite manière de l'enrager et de le pousser à sa battre. Après tout, il se considérait lui-même comme supérieur aux douze Esprits du zodiaque et ne concevait que quelqu’un puisse le surpasser. Cela expliquait sûrement son caractère colérique et froid. Quoiqu’il en soit, la stratégie sembla marcher puisque le dragon tendit sa patte en direction d’Uzu et lança son attaque « Violent Whirlwind ». Un pilier de foudre tomba des cieux directement sur l’adversaire. Dans le même temps, Bayer avait sorti son épée stellaire et s’était lancé sur son ennemi. Au même moment où l’éclair frappait le sol, Bayer avait fait grandir sa lame magique et avait tranché horizontalement. Il se trouvait maintenant derrière l’endroit où était censé se trouvait Uzu, dans son dos. Il ignorait si les deux attaques avaient fait mouche, de la fumée sortant encore du cratère fumant où l’éclair de Draco avait frappé.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 16
Jewels : 35
Date d'inscription : 07/08/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis C

le Dim 12 Aoû - 23:56
Le membre 'Bayer Hebelius' a effectué l'action suivante : Attaque


'Rang C' :
avatar
Messages : 7314
Jewels : 19667
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Barre d'xp:
42/69  (42/69)
Orientation: Patisseriexuel
Magie: Membre slayer
pnj

le Lun 13 Aoû - 1:16
Son adversaire avait reculé et il était prêt à se battre, bien! Il commença leur joute en invoquant une clef d'argent, une sorte de dragon? Bon, nul besoin de préciser que ce n'était pas un "vrai dragon" au sens de Fiore, c'était juste une sorte de simili bien loin des vrais dragons dont la force faisaient loi sur ce monde. Il fit tomber la foudre, et ce fut le mot "encore?" qui surgit au sein de l'esprit du mage noir, la foudre...Combien de mage de foudre il avait combattu? C'est que ça devenait récurant à force! Mais le mage noir avait encaissé sans broncher, ça piquait un peu, sans plus pour cet homme qui avait forgé son corps à la douleur. Lorsque bayer attaqua avec son épée, le mage noir tordit légèrement le poigner pour la parer avec sa bague, située sur son auriculaire gauche: sa bague du scorpion, symbole qu'il était l'une des prières d'oracion. Il se retourna encore fumant, les cheveux dressés vers son adversaire qui était passé derrière lui:

-j'ai subit la magie de nombreux mages dont une actuelle mage sainte qui m'avait fait suer sang et eau, je suis désolé de te l'annoncer mais, hélas, il te faudra plus que la foudre d'une clef d'argent pour me défaire, quant à l'usage de votre lame vous vous précipitez trop, si vous aviez maintenu le contact vous auriez put faire glisser votre lame et me toucher

Que tenter le premier? Uzu ne savait pas par où commencé, il n'était pas tant que ça habitué à se battre sans shinai au final. Il marcha d'un pas assuré avant de se laisser tomber en avant:

-Shidensen.

D'un geste vif et alors qu'il allait toucher le sol il prit sur son pied droit pour foncer sur son adversaire et tenter de lui donner un coup de poing dans le ventre. Il allait commencer en douceur et ne pas trop pousser pour voir ses réflexes.


le bijou d'Uzu :https://images-eu.ssl-images-amazon.com/images/I/51BkfV6Q5VL._AC_UL260_SR200,260_.jpg
http://gamaran.wikia.com/wiki/Shidensen si j'ai mal expliqué la technique
avatar
Messages : 471
Jewels : 0
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis S

le Lun 13 Aoû - 1:16
Le membre 'Uzu Ryuji' a effectué l'action suivante : Attaque


'Rang C' :
avatar
Messages : 7314
Jewels : 19667
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Barre d'xp:
42/69  (42/69)
Orientation: Patisseriexuel
Magie: Membre slayer
pnj

le Lun 13 Aoû - 1:17
Bayer(f): 5pv -T1-esquive)
Uzu:4pv (T1-1)
avatar
Messages : 471
Jewels : 0
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Orientation:
Magie:
Oracion Seis S