Don't fashion me like a maiden who need to be saving from the witch, because I'm the witch


le Mar 26 Juin - 2:07
Aisling Bronagh

"Be careful what you do to a good woman, because you will have to deal with the bitch you created"




Carte d'identité

♦️♦️ SEXE :: Femme
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: x771
♦️♦️ ORIENTATION :: Hétéro
♦️♦️ ARME :: My body
♦️♦️ GROUPE :: Je verrais
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Seres de Tales of Berseria




Magie et capacités

Invocation : Kamaitachi
L'invocation permet à la demoiselle d'invoquer trois belettes (ensemble ou séparémment) ayant trois capacités distinctes : La première dotée d'une force impressionnante renverse, la seconde attaque en tranchant et la troisième soigne rendant une blessure propre sans sang.
Kazenosasayaki" soit "Murmure du vent".

Ce don lui permet de maîtriser le vent et de le créer, de s'en servir comme bon lui semble, de la douce brise à la tempête, tout passe, même donner de la vitesse à quelqu'un. Ses capacités la rendraient capable de la faire léviter au dessus du sol ou de se défendre en s'entourant du vent, mais le vide n'étant pas sa partie favorite de la chose, elle n'est pas vraiment apte à user de ce genre de facultés. Aujourd'hui, bien que maîtrisant son don, la demoiselle n'est pas réellement dangereuse, exception faite à cause des émotions fortes qui pourraient la submerger.

Non, Aisling préfère user de la deuxième facette de son don, celui qui lui a valu de se faire appeler ainsi. Elle peut entendre les murmures du vent, qui lui permet de se repérer dans l'espace, de savoir où sont les gens, les objets, de connaitre les couleurs, mais son imagination doit faire le reste.  


Physique


Marchant simplement sur le sol en terre, une silhouette se laisse distinguer. D'environ un mètre soixante cette dernière se laisse apercevoir à cause de sa chevelure, flamboyante et étrangement teintée de blanc sur les extrémités de deux mèches, se balançant au gré des mouvements de sa propriétaire. La jeune fille les porte assez longs,  chatouillant ses épaules grâce à une queue de cheval haute. Son front est mangé par une frange, ne laissant que certaines parties de ce dernier visible, alors que deux mèches viennent encadrer son visage.

S'arrêtant calmement, le visage de la demoiselle se tourne vers l'astre lunaire. La lumière se posant sur le faible pourcentage de sa peau visible laisse remarquer le masque métallique qui recouvre ses yeux en forme d'ailes noires et dorées. Son nez est fin et droit alors que ses lèvres ne semblent pas se montrer charnues mais seulement rosées, laissant s'échapper un soupir avant de rediriger son visage arrondi vers le chemin qu'elle empruntait précédemment.

Aisling n'a aucune opinion de sa personne, laissant les autres juger pour elle de ce genre de choses et tant pis si ces derniers la trouve moche, peu attirante ou l'inverse.

La jeune demoiselle se redresse, passant une main dans ses cheveux derrière ses épaules, avant de reprendre sa marche, sa robe se mouvant à chacun de ses pas, ses chaussures tapant contre les quelques cailloux à cause de ses talons. Elle s'est toujours montrée assez féminine, n'étant pas complexée par son corps. Ses mouvements sont gracieux et on peut ressentir que sa main « directrice » est la gauche. *

Malgré tout cela, il se dégage d'elle une sensation de tranquillité, de douceur ainsi qu'une légère senteur florale, se rapprochant du lilac. Laissant le vent la porter par ses murmures.


Mental


Difficile de savoir faire quelque chose de manuel lorsque l'on y voit rien, n'est-ce pas ? Et pourtant, sa peur de devenir un fardeau étant constamment présente, Aisling essaie toujours de compenser sa faiblesse pour arriver à ses fins. Ne pas devenir un poids mort pour ceux qui l'entourent est devenu un objectif quotidien pour la demoiselle qui pense que ceux  essayant de l'aider ne le fond qu'avec une démonstration évidente de pitié à son encontre. Et pourtant, si c'était à refaire, la demoiselle ne se verrait même pas dans l'idée de retrouver la vue, ne souhaitant tout simplement pas la reprendre.

Son caractère lui permet de tenir tête à ceux qui cherche à lui marcher dessus sans aucune crainte, bien qu'au premier abord, la demoiselle paraitrait timide. On pourrait dire également qu'elle a une mémoire qui pourrait être qualifiée de normale pour une aveugle et ainsi éviter d'oublier les choses un petit peu trop vite. Elle a du mal à réagir à certains évènements, résultant qu'elle pourrait parfaitement se mettre dans des situations totalement suicidaires et pourtant n'en ressentir aucune peur. Alors oui, cela peut effrayer, surtout pour un étranger ou pour quelqu'un qui la connait, mais elle n'en a pas du tout conscience. La demoiselle n'est absolument pas suicidaire, c'est juste qu'elle préfère éviter de se retrouver dans une posture qu'elle a eu auparavant.  Depuis l'évènement traumatisant de la mort de son frère elle est devenue ainsi, ayant tout de même gardé une peur phobique des étendues d'eau en général, ne serait-ce qu'une douche pourrait la mettre mal à l'aise mais n'ayez pas peur, la demoiselle prend soin d'elle et son hygiène suit assez bien.

Aisling est parfaitement consciente que sa cécité n'est pas toujours mise de côté et elle déteste ça. Ne s'embête pas outre-mesure avec les bourdes qui peuvent émaner des autres et préférant en rire, voir même d'accentuer pour essayer de mettre à l'aise. Taquine, la demoiselle s'amuse à parfois en jouer pour faire des farces ou même raconter des blagues... Plus ou moins drôles selon la personne qui les entend. Pour autant la demoiselle n'a pas dans l'objectif de se faire des amis, ayant un bloquage quant aux liens qu'elle pourrait avoir et qui pourrait la faire souffrir. Cette façade bien que souriante se cache une jeune fille meurtrie et blessée. Son coeur est ouvert de plaies encore présentes, ne cessant de la malmener et ne lui laissant aucun répit, les fantômes du passé venant la hanter, la rongeant de remords sans attendre.

Son plaisir est d'entendre le vent dans ses oreilles, et plus particulièrement le murmure qu'il lui laisse. C'est sa façon à elle de voir le monde et de se le façonner à sa façon. Elle ne perçoit rien d'autre que ce qu'il veut bien lui souffler. Le reste c'est elle qui le perçoit, ce qui lui donne un côté assez tactile, quand elle le peut, l'obligeant à transporter un lotion pour se laver les mains assez souvent.


Histoire


Aisling n'a pas toujours était aveugle. C'est une chose qui lui est arrivée avec le temps et qu'elle a su s'accommoder avec de l'aide. Mais maintenant qu'elle y pense, avec le recul des années, elle aurait préféré que ce soit toujours ainsi. L'incident ne serait sans doute pas arrivé de cette manière et son frère serait peut-être encore là. Encore oui. Farceur mais protecteur envers elle.

Il était ce garçon qui appelait au loup juste pour attirer l'attention des gens, quand bien même l'animal n'était pas vraiment là. Elle se souviendrait toujours des bruits des claquements de l'eau contre les rebords de la baignoire et contre sa peau, de ses glissades dans l'immense récipient alors qu'il tentait de lutter en vain. Des fois où elle l'entendait boire la tasse. Tout ça serait toujours dans sa mémoire. Aujourd'hui, elle n'oserait pas regarder les gens dans les yeux, de peur de revoir le sien se refléter pour l'appeler à l'aide. Immense culpabilité qui était et est la sienne. Il était ce garçon qui appelait au loup pour attirer l'attention des gens, malheureusement, il a fini par se montrer et le dévora.  

Aussi étrange que le cerveau puisse être, il ne la laissa pas ainsi. Un blocage s'installa alors pour la protéger, aussi progressif que possible. Les médecins ne savaient pas comment l'expliquer, mais c'était bien là, voilant petit à petit les prunelles de la petite fille. Sa mère, une pegrandaise médecin comprit alors ce qui se passait au fur et à mesure que le temps passait. Quand Aisling commençait à avoir du mal avec les couleurs, sa mère tentait de faire passer ça pour quelque chose d'anodin, sans montrer un quelconque signe de compassion. Quand Aisling tombait alors que sa vision faiblissait encore jusqu'à devenir nulle, sa mère restait là à la regarder, restant comme une statue pour ne pas l'aider. Son père essayait d'arrondir les angles, mais se faisait bien souvent reprendre par cette dame. Cette même personne que beaucoup aurait pu dire qu'elle était une mauvaise mère. Sauf que ce qu'ils ne savaient pas, c'est que lorsque la petite tombait, larmoyante en appelant sa mère, cette dernière se forçait à ne rien faire, une main devant la bouche pour cacher les sanglots qu'elle gardait, se retenant de la relever en tapotant ses vêtements et en lui enlevant sa douleur avec une "incantation magique".

Aisling sera toujours infiniment reconnaissante envers sa génitrice qui lui a permis d'être ce qu'elle est aujourd'hui, à ne pas pleurer pour rien. A savoir se débrouiller seule lorsque personne n'est là pour elle. C'est son héroïne à elle.  

Le vent, cet élément à double tranchant. depuis ses dix ans, elle l'entend murmurer, lui dire ce qu'il se passe autour d'elle, ce qu'il y a. Au début, Aisling crut à une simple voix dans sa tête, avant de ne l'entendre qu'avec le vent autour d'elle. Il était un peu son ange gardien, son ami bien qu'elle ne lui adresse aucun mot en particulier, elle ne faisait que l'écouter. Depuis ses dix ans, la brise l'accueille avec douceur, aucun souffle ne vient lui fouetter la peau. Elle apprit a invoquer ses animaux, les belettes, au nombre de trois, ayant chacune une spécialisation. Sa mère lui a expliqué alors ce qu'elle avait, ce qu'elle était, l'aidant en cachette pour éviter d'attirer l'attention. Des endroits déserts, les jardins, tout ce qui pouvaient éviter d'être vu. Un titre, une carte, c'était tout. C'est sans doute ce qui les avait tant rapprochés, ce secret. Aisling ne sut pas si son père était au courant, mais elle n'osa jamais lui en parler, de peur de découvrir ce qu'il pouvait faire. Ils n'abordaient jamais le sujet entre eux, alors la jeune fille préféra se taire. Tout se passait bien pour l'instant, alors pourquoi changer ?  




Derrière le pc

♦️♦️ PRENOM :: He, on est pas encore trop proche
♦️♦️ PSEUDO :: Tchenji
♦️♦️ AGE :: 23 ans
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: Personne
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? :: Je voulais un pouvoir ridicule 8D
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT :: Je suis un code de réglement

avatar
Messages : 2
Jewels : 0
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 23

le Sam 7 Juil - 12:38
Je crois avoir fini D:
avatar
Messages : 2
Jewels : 0
Date d'inscription : 26/06/2018
Age : 23

le Lun 9 Juil - 11:25
Pouic j'ai quelques soucis avec ta prez :3

Déjà une n'est pas innée sauf sous certaines conditions, surtout quand elle est complexe comme ça, elle doit s'apprendre :3

La belette qui soigne, c'mort, mit à part les magies des slayers céléstes les magies de soin ont disparu (j'ai hésité d'ailleurs quand la mère retire sa douleur mais on va dire que ça passe) même si je sais bien que c'est le folklore du Kamaitachi :/

Ensuite ta magie fait trop de choses: appeler les belettes du vent et te donner accès au maitrise du vent si j'ai bien comprit

Ensuite tu dois parler du reset de Chronos dans ta prez :3
avatar
Messages : 4563
Jewels : 935
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 22
Localisation : Derrière toi <3

Feuille de personnage
Barre d'xp:
1095/2000  (1095/2000)
Orientation: Bisexuelle
Magie: Donuts+Lire esprit+Feu du phénix+Lien Dimensionnel +Deflupis
Archimage SS