Forum RPG sur l'univers de Fairy Tail. Dans un monde où tout le monde doit repartir sur un pied d'égalité après une cuisante défaite, arriverez-vous à devenir le mage le plus puissant de cette ère ? (-16)

SDF | Solitaire... Pour le moment | Arya, l'Impératrice

SDF | Solitaire... Pour le moment | Arya, l'Impératrice

Messages : 277

Jewels : 66

Date d'inscription : 16/12/2015

Age : 18

Localisation : Hosenk mais des fois ailleurs


Feuille de personnage
Barre d'xp:
80/600  (80/600)
Orientation: Hétérosexuelle
Magie: Foudre;Sanguine;Magie de l'Eveil / Mezame no majikku

Mermaid A


Carte d'identité

Meshrower
Arya
25 ans

♦♦ SEXE :: Femme
♦♦ DATE DE NAISSANCE :: 764
♦♦ ORIENTATION :: Hétérosexuelle
♦♦ MAGIE ::

@Exchequer Magic: Permet à Arya de faire apparaître un échiquier devant elle qui flotte à ses côtés (style sur une sorte de mini îlot flottante), lui permettant alors d'utiliser de pièces d'échec comme de réceptacle d'invocation. Allant du plus faible (les pions) au plus fort (Roi). À chaque augmentation de rang, Arya peut obtenir une nouvelle catégorie de pièce en commençant par les pions et tours. Les pièces sont animées par une volonté propre mais qui ne peuvent bouger et se battre que sous l'ordre d'Arya. Il n'est possible que d'invoquer 2 pièces en même temps pour combattre.

@Dark Blood: Coulant dans les veines d'Arya, ce sang est d'une couleur aussi noir que la nuit et permet à Arya de l'utiliser dans de nombreux domaines dans les combats tel que l'attaque à distance ou au corps à corps, dans le défensif et pleins d'autres choses. Néanmoins, malgré multes possibilités d'utilisation, Arya doit se concentrer un maximum pour le contrôler et ne peut pas changer de la défense à l'attaque ou inversement et autre rapidement. La faux lui sert de source, lui permettant d'éviter de se saigner lorsqu'elle le porte.

♦♦ ARME :: Une faux faite à partir du sang noire.
♦♦ GROUPE :: Même groupe que Nakhanë.
♦♦ L'AVATAR VIENT DE  :: Shiro de No Game No Life
♦♦ LE LIEN AVEC MON PERSO  ::  Petite sœur de Nakhanë Meshrower.
♦♦ CE QUI PEUT ÊTRE MODIFIÉ  ::
Vous pouvez aussi changer l'histoire si vous le souhaiter pour donner votre style mais il faut garder le fait qu'elle idole presque son frère et qu'elle a tué ses parents au minimum.
Vous pouvez rajouter des traits dans le mental tant que ça garde le personnage dans l'idée de départ.
♦♦ CONDITIONS SUPPLÉMENTAIRES  :: Rien

Mental

déteste se faire approcher/que quelqu'un approche de son entourage.
-Elle se montre supérieur aux autres, considérant comme des jouets.
-Elle se montre facilement surprise mais se montre d'autant plus sérieuse.
-Elle est gourmande, les sucreries.
-Elle se montre très attachante à son frère et avec les esprits frappeurs (comme leur marraine).
-...
Physique

Dire si il y a des signes distinctifs supplémentaires non présent sur l'avatar, laisser comme ça si non. Vous pouvez également profiter de cette espace pour offrir des idées d'avatar aux joueurs potentiels

Histoire

Partie I: Tu es ma seule véritable famille.

Je me nomme Arya, Arya de la famille bourgeoise des Meshrower. Je vivais bien aisément grâce aux fonds qu'avait ma famille et passer la majorité de mon temps avec mon grand frère, Nakhanë. Il faut dire que j'aimais bien être avec lui malgré que père le faisait énormement venir travailler pour des raisons auquel j'ignorais jusqu'à ce que je fusse arrivée à l'âge de prise de conscience. Etant petite encore, je ne savais pas tellement de mots, surtout leur signification. Ce fus mon frère qui m'aidait grâce à ce qu'il apprenait, grâce au fait que notre père le chouchoutait. Je ne m'en pleignais nullement, cela me permettait de passer plus de temps avec lui qu'il m'apprenne et me fasse comprendre le monde. Hélas, la question ne cessait de grandir, sur le fait du pourquoi il est autant chouchouté par père. La question était sortie toute seule et j'ai été rouge de honte à ce moment-là. Néanmoins, grand frère ne l'avait pas prit mal et s'était même confié à moi. Ayant compris multes choses grâce à ce qu'il m'apprenait, j'avais dès lors compris que père n'était en faîte que l'une de ces personnes au coeur noir, comme dans les comtes de fée.

Le jour venu, le jour où il était temps pour lui d'accomplir contre son gré ce que voulait notre père, il n'y était pas allé. Avant de partir, il avait prit le soin de me dire au revoir. La tristesse m'avait prit à ce moment-là mais je comprenais bien son choix, néanmoins pas le fait qu'il ne m'emportais pas avec lui. Il me dévoila qu'il n'était pas encore assez fort pour s'occuper de moi et que c'était mieux ainsi, qu'il fallait que je profite le plus de ce père donnait avant de prendre son envol vers la liberté. Ainsi, sa fugue commença mais ne prit pas longtemps avant de se terminer car, quelques jours plus tard, il avait été trouvé et ramené de force à notre demeure. La rage de père, de par le fait qu'il avait râté une occasion de s'en faire plein les poches, avait poussé ce dernier à le renier. Un sourire s'était alors formé sur le visage de mon grand frère avant qu'il ne soit chassé. Il avait réussi finalement, il avait mené notre père en bateau.

Les années passèrent et père avait reporté ses intentions sur ma personne. Une fille comme les autres aurait sauté de joie en voyant ce changement mais, étant trop brusque, j'avais compris qu'il comptait m'utiliser désormais. J'avais pris alors exemple sur mon grand frère et avais attendu qu'il revienne. Mais, tout comme le sablier dont le sable tombe, je commençais à m'impatienter et même à m'inquiéter. Une nuit de pleine lune, j'avais alors décidé de passer à l'acte et de prendre moi aussi mes ailes, à ma manière. Lors du repas, j'avais dès lors pris la précaution de les empoisonner, ces faux parents, ces manipulateurs. Mère aussi? Oui, elle n'a rien fait ou du moins elle n'a pas osé s'interposer face à ce que père magouillait, elle est tout aussi coupable. Néanmoins, père avait eu un semblant d'ange gardien à ses côtés lors du repas. Mère avait bu bien avant père et avait succombé devant nos yeux. Il ne fallait pas qu'ils préviennent les gardes alors... Attrapant le couteau en argent, un couvercle quoi, je le lui avais planté dans la gorge, le laissant me regarder de ses grands yeux en ne pouvant pas crier à cause du flot de sang qui s'accumula dans sa gorge et qui en sortait également avant de partir loin de ces lieux pleins de souffrances, j'avais brûlé le manoir et peu m'importait que le Conseil magique soit au courant, aucune chose en ce monde n'avait de valeur sauf ma seule famille, mon grand frère. J'étais dès lors partis dans le but de retrouver mon grand frère Nakhanë. En passant dans une taverne pour me reposer, l'histoire de l'assassinat de la famille Meshrower s'était étendue comme une trainée de poudre.

Partie II: Une famille réunie.

Vagabonder dans les villes était compliqué au début mais l'expérience que j'acquérissais au fur du temps m'avait permit de m'y adapter, je développer aussi ma magie durant un moment, le goût pour les échec avait éveiller une drôle de magie, j'arrivais à former un plateau de jeu devant moi et des pions s'y trouver mais aucun de l'autre cotés de celui-ci, ce n'est que en bougeant l'une d'elle qu'une sorte de monstre apparut devant moi, je compris alors son utilité, une magie faite pour ceux qui pense et dirige, mais lors de cette invocation je sentis comme un malaise du à la forte demande de magie, mais je fini par m'habituer avec le temps . De part ma nature de dominatrice, je récupérais ce dont j'avais besoin lorsque je le souhaitais, faisant attention de ne pas le faire lorsque des mages légaux venaient ou tout simplement les gardes. C'est dans un bar miteux que j'eue fais la connaissance d'un informateur, d'un informateur qui avait croisé la route de grand frère. Une joie immense m'avait parcourue et j'étais bien décidée à le rejoindre, dans cette guilde noire. C'est alors avec ce personnage que j'eu trouvé l'emplacement de la guilde.

A peine arrivée et venant me présenter à l'entrée, une ombre s'était abattue sur moi et m'avait emporté en me tenant pas la main. Je voulais me dégager, disant à cette personne de me lâcher, ce qu'il fut une fois loin de la guilde. Il m'avait demandé pour quelles raisons étais-je venue, je lui avais répondu que je venais retrouver mon grand frère et lui avais demandé où je pouvais le voir. Un rire était sortit de sa bouche, derrière ce masque blanc souriant dont il le retira après avoir dit qu'il était là, dévoilant le visage plus âgé de mon grand frère. Et ainsi, la famille était de retour réuni.

Après avoir retrouvé mon frère, j'appris donc qu'il était dans une guilde noire et donc pour me mettre plus proche de lui, je pris la décision de rentrer dans cette même guilde et de faire des missions avec Nakhanë, quelques fois, il me laisser à la guilde, car il me disait que la mission serait trop dangereuse, je lui faisais confiance et le regarder partir et attendait son retour...
Ce fut l'un de ces jours où je découvris ma seconde magie qui m'est bien utile, un membre de la guilde disant que j'étais faible sans mon frère et que je ne valais rien, cela m'avait un peu énervée, mais je ne réagissais pas, cela le frustra et d'un geste assez déplacé, il venait mettre un coup dans la table où je me trouver et me provoqua dans un combat à mort, malheureusement, il ne me connaissait pas et un sourire venait alors s'afficher sur mes lèvres, j'accepte donc le duel et partie à l'extérieur et observa l'homme qui m'avait provoqué, il avait une certaine notoriété dans la guilde et ne cachait pas ces capacités, une faiblesse, car grâce à cela, je savais qu'il utiliser la magie de feu, mais n'aime pas les combats à distance, les membres présents de la guilde se mirent autour de nous et des que le signal du début de combat fut donner je reculer un peu et fis apparaître mon échiquier et plaça juste un pion, un homme à l'épée apparue alors à côtés de moi et je fis avancer le pion pour le lancé à l'attaque de mon adversaire, ce ne fus que après quelques minutes que mon pion ce fut éliminé et je regarder donc mon adversaire s'avancer vers moi, il fit une sorte d'épée de flamme et la chose qui me surpris fut qu'il allongea cette épée et viens me blesser au niveau du bras, en temps normal cela devrait être du sang de couleur rouge qui aurait du couler de mon bras mais... Il fut de couleur noire, voyant cela l'homme recula comme effrayer par ce sang pensant sûrement que je n'étais pas humaine, mais pourtant le l'étais belle et bien, je pris ma faux qui était encore accroché dans mon dos et d'un geste net et rapide, je venais trancher l'une des jambes de mon adversaire, il avait osé me toucher, me faire, saigner... Il devait donc mourir, mais pas dans l'honneur, il devait mourir dans la honte et dans la souffrance, je le rue moi-même de coups lui trancher sa seconde jambes, ces cris de douleur qui lâchait renforcer ma volonté et je finis par poser mon pied sur sa tête et l'écrasa d'un coup faisant exploser le sang présent dans celle-ci, je retirer mon pied, le silence fut long, je regardais les autres membre de la guilde d'un regard noir et me dirigeais vers l'intérieur de la guilde laissant le corps de mon adversaire mort, ils s'écartaient de peur que je m'énerve à nouveau.

Le jour suivant j'avais fait quelques recherches sur ce sang noires et avais trouvé ces propriétés, d'après les différentes livres, je pouvais m'en servir pour me défendre ou attaquer, utilisé les deux en même temps ne serait donc pas efficaces, je passais donc quelques jours à m'entraîner sur celle-ci et fini par le maîtriser, mais je n'allais pas en rester là, avec le temps, je découvrirais ce que cette magie est capable et atteindre ces limites.

Une belle histoire avait pourtant des tournures bien moches pour des mages noirs. Une fois de retour d'une mission, nous avions retrouvé la guilde à l'état de cendre et de pierres brûlées. Mon grand frère avait perdu ses filles ainsi que sa femme, nous avions perdus des compagnons. Il avait alors prit pour objectif de les faire revenir à la vie, ces filles, et c'est ce qu'il avait à peut près réussi à faire. J'étais de nouveau marraine, n'étais-ce pas étrange ?

Le jour où Chronos avait réduis nos pouvoirs quasiment à l'état de néant, cela avait sacrément bousculé notre vie. Grand frère Nakhanë avait néanmoins trouvé le bon côté des choses: enfin, nous allions pouvoir nous faire entendre face aux autres mages de Fiore désormais aussi faible que nous.

Le jour où Chronos avait réduis nos pouvoirs quasiment à l'état de néant, cela avait sacrément bousculé notre vie. Grand frère Nakhanë avait néanmoins trouvé le bon côté des choses: enfin, nous allions pouvoir nous faire entendre face aux autres mages de Fiore désormais aussi faible que nous.


Dernière édition par Nikky Blackmay le Mar 22 Mar - 16:47, édité 5 fois

Re: SDF | Solitaire... Pour le moment | Arya, l'Impératrice

Messages : 277

Jewels : 66

Date d'inscription : 16/12/2015

Age : 18

Localisation : Hosenk mais des fois ailleurs


Feuille de personnage
Barre d'xp:
80/600  (80/600)
Orientation: Hétérosexuelle
Magie: Foudre;Sanguine;Magie de l'Eveil / Mezame no majikku

Mermaid A
Voila, j'ai fini la présentation d'Arya.


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum